Pied diabétique - Description et l’entretien

Les crevasses ou écorchures aux membres inférieurs ont-elles du mal à guérir ? Vous pouvez être atteints de la maladie dite pied diabétique. Cet état peut également survenir si vous souffrez de neuropathie, de diabète ou d’une mauvaise circulation sanguine au niveau des membres inférieurs.

Avertissement :Ne vous basez pas sur cet article ou tout autre article sur Internet pour établir un diagnostic. Seul un médecin peut poser un diagnostic. Ne retardez pas une visite chez le médecin et prenez votre santé en charge à temps.

Cherchez-vous une solution pour vos douleurs, mauvaise circulation sanguine ou des inflammations ?
Maintenant, une application gratuite 3D magnétothérapie Biomag.
Faire un essai
Pied diabétique - Description et l’entretien
Photo : Pied diabétique

Description du pied diabétique et causes de son apparition

Le syndrome du pied diabétique englobe une infection, une ulcération ou une destruction des tissus profonds du pied. Les symptômes sont associés à des troubles neurologiques au niveau de la zone affectée et à une maladie ischémique des membres inférieurs.

Le plus souvent, ce phénomène touche les personnes diabétiques, mais le syndrome du pied diabétique peut également affecter les patients présentant une ulcération ou une gangrène ou à la suite de l’amputation du membre inférieur.

Cependant, en comparaison avec les non-diabétiques, la maladie survient environ de 17 à 50 fois plus souvent chez les diabétiques, dont environ 15 à 25 % des personnes présentent un diabète sucré. Le pied diabétique est une complication grave du diabète sucré.

Les zones où les symptômes du pied diabétique se manifestent souvent sont le gros orteil, le talon, la plante du pied ou l’espace juste derrière les orteils.

Le pied diabétique peut conduire jusqu’à l’amputation d’un membre et augmenter la mortalité chez les patients diabétiques.

Au total, 40 à 70 % des amputations des membres inférieurs sont réalisées en raison des symptômes du pied diabétique. Une amputation est pratiquée sur un membre présentant une altération des tissus qui atteinte par la gangrène.

Quels sont les principaux facteurs de risque de la maladie ?

  • âge,
  • tabagisme,
  • hypertension artérielle,
  • diabète sucré,
  • hérédité.

Les facteurs de risque les plus importants sont la polyneuropathie diabétique (sensorimotrice et autonome) et les maladies ischémiques des membres inférieurs (angiopathie macrovasculaire et microvasculaire).

Traitement du pied diabétique – débarrassez-vous de vos troubles

L’élément base de la prise en charge de cette maladie est la prévention du développement des symptômes et une bonne compensation du diabète.

La base du traitement est la modification du mode de vie et le strict respect du traitement du diabète et la stimulation de l’état métabolique.

Des chaussures adaptées et des soins des pieds spéciaux pour diabétiques sont nécessaires. Il est également nécessaire d’éviter les petites blessures et plaies sur les pieds, en particulier au niveau du gros et petit orteil.

L’activité physique régulière est très importante (la marche et la rééducation).

En cas de blessure ou de plaie au niveau de la jambe, des méthodes de cicatrisation telles que la cicatrisation humide ou la thérapie physique sont très utiles.

Des antibiotiques sont administrés lorsque l’infection se développe et les lésions nécrotiques des plaies doivent être traitées chirurgicalement.

  • Maladie ischémique des membres inférieurs – affection de fermeture des artères périphériques d’un membre inférieur.
  • Foyers nécrotiques – foyers nécrosés d’un tissu.

La magnétothérapie pulsée à basse fréquence, ayant des effets vasodilatateurs, analgésiques, cicatrisants et anti-inflammatoires, a une place importante dans le traitement de rééducation de certaines manifestations du pied diabétique.  Elle améliore significativement la microcirculation du sang oxygéné dans les membres atteints par son effet vasodilatateur des capillaires et les précapillaires. Elle réduit les processus inflammatoires, la douleur, accélère la cicatrisation des tissus endommagés et apporte un soulagement général.

La possibilité d’utilisation à domicile constitue un avantage incontestable de ce type traitement qui permet au patient de poursuivre une rééducation intensive chez soi, sans devoir se rendre dans un établissement médical.

Il est également possible de poursuivre ce traitement à titre de prévention secondaire à long terme permettant une meilleure circulation sanguine par vasodilatation dès les premiers symptômes de la maladie.