Epaule gelée (épaule raide), syndrome de l’épaule douloureuse - Description et l’entretien

Votre épaule vous fait très mal au repos et en mouvement ? La douleur vous empêche-t-elle de dormir ? Si la mobilité des épaules est limitée dans toutes les directions, en particulier dans les rotations et les mouvements des bras au-dessus du niveau des épaules, vous pouvez souffrir du syndrome de l’épaule gelée.

Avertissement :Ne vous basez pas sur cet article ou tout autre article sur Internet pour établir un diagnostic. Seul un médecin peut poser un diagnostic. Ne retardez pas une visite chez le médecin et prenez votre santé en charge à temps.

Cherchez-vous une solution pour vos douleurs et inflammations ?
Maintenant, une application gratuite 3D magnétothérapie Biomag.
Faire un essai
Epaule gelée (épaule raide), syndrome de l’épaule douloureuse - Description et l’entretien
Photo : Epaule gelée (épaule raide), syndrome de l’épaule douloureuse

Description de l’épaule gelée et causes de son apparition

Il existe de nombreuses appellations pour désigner les lésions de la capsule articulaire de l’épaule : épaule gelée, périarthrite huméroscapulaire, bursite oblitérante, capsulite adhésive.

Le syndrome douloureux de l’épaule représente des microtraumatismes répétés affectant les tendons, leurs attaches et la capsule articulaire. Des dépôts de calcium sont accumulés dans les zones touchées. Sur les radiographies, des calcifications dans la zone des tendons et des bourses (sac autour des articulations) peuvent être observées. Le syndrome douloureux de l’épaule s’accompagne de douleurs intenses qui répondent mal aux antalgiques. Il n’est pas possible de faire un mouvement complet avec l’épaule.

L’épaule dite gelée désigne une forme de syndrome douloureux de l’épaule. Dans le cas du syndrome de l’épaule gelée, après une phase aiguë douloureuse, l’épaule se solidifie progressivement, on parle alors de gel de l’épaule et de mobilité réduite. Cela est dû à la réaction à l’altération de la gaine ligamentaire de l’articulation.

 Il existe un certain nombre de causes de douleurs et de raideur à l’épaule :

  • blessure à l’épaule, surcharge ou coup de froid,
  • causes dégénératives ou inflammatoires,
  • causes infectieuses et neurologiques.

Cependant, il s’agit parfois de douleurs transmises via les problèmes au niveau des cervicales ou de douleur causée par des foyers tumoraux secondaires d’un cancer du poumon, du sein, de la thyroïde, du rein ou de la prostate.

Traitement de l’épaule raide, syndrome de l’épaule douloureuse – se débarrasser de la douleur

Le traitement de la douleur à l’épaule cherche à supprimer la cause du trouble.

L’objectif du traitement du syndrome de l’épaule douloureuse et du syndrome de l’épaule gelée est de prévenir la douleur. Des outils pharmacologiques sous forme d’analgésiques, d’anti-inflammatoires non stéroïdiens et de corticoïdes locaux sont généralement employés.

Une partie intégrante du traitement est l’exercice et la thérapie physique. Nous recommandons d’apprendre certains exercices auprès d’un kinésithérapeute pour vous aider à maintenir ou à augmenter votre amplitude de mouvement au niveau de votre épaule.

  • Analgésiques – médicaments antidouleur
  • Corticoïdes locaux – corticoïdes (hormones stéroïdiennes utilisées pour leurs effets anti-inflammatoires) pour une administration locale.
  • Microtraumatisme – petite blessure, souvent indétectable.
  • Antirhumatismaux non stéroïdiens – un médicament non stéroïdien agit contre les douleurs, les manifestations de l’inflammation et la fièvre.
  • Spondylose – atteinte des corps des vertébraux.
  • Bourse – petit sac situé aux alentours des articulations et des tendons, servant à atténuer le frottement dans les endroits exposés à des mouvements amples et à une pression.

Une excellente combinaison est le traitement sous forme de physiothérapie manuelle et des ondes de choc.

La magnétothérapie pulsée à basse fréquence ultérieure peut affecter de manière significative l’ensemble de cette longue maladie et son traitement. Il est impliqué dans la réduction de la douleur et de l’inflammation, dans l’accélération de la récupération globale et du retour de la mobilité. Son effet analgésique et cicatrisant qui renforce les effets anti-inflammatoires est utilisé pour réduire la douleur. Les effets vasodilatateurs et détoxifiants métabolique peuvent également aider dans des traitements complexes, par exemple pour renforcer l’accélération de l’absorption des dépôts de calcium qui est affectée après des applications d’ondes de choc.

Dans les cas graves et exceptionnels, une chirurgie peut être pratiquée : généralement l’élimination arthroscopique des dépôts de calcium et des adhérences.

Pour accélérer la guérison, la magnétothérapie est bien tolérée même après une intervention chirurgicale.