Sciatique (aiguë) - Description et l’entretien

Ressentez-vous des douleurs au niveau des lombaires ? Ces douleurs peuvent être le premier signal de la sciatique. Il suffit un mouvement brusque ou un coup de froid et vous ressentez une douleur intense dans le bas du dos et les hanches, communément désignée comme sciatique ou inflammation du nerf sciatique.

Avertissement :Ne vous basez pas sur cet article ou tout autre article sur Internet pour établir un diagnostic. Seul un médecin peut poser un diagnostic. Ne retardez pas une visite chez le médecin et prenez votre santé en charge à temps.

Cherchez-vous une solution pour vos douleurs, spasmes et œdèmes ?
Maintenant, une application gratuite 3D magnétothérapie Biomag.
Faire un essai
Sciatique (aiguë) - Description et l’entretien
Photo : Sciatique (aiguë)

Description de la sciatique et causes de son apparition

La sciatique (syndrome lombosciatique aigu) est caractérisée par une soudaine douleur aiguë au niveau du rachis lombaire qui se propage généralement dans un membre inférieur. C’est une maladie, aussi appelée névralgie, est très douloureuse et désagréable.

Il s’agit d’une compression des racines du nerf sciatique au niveau des vertèbres lombaires et sacrées qui irradie la douleur dans les membres inférieurs causant ainsi des douleurs aiguës qui limitent la mobilité.

Le plus souvent, la cause d’une sciatique douloureuse est une hernie discale désignée aussi comme disque disloqué (disque déplacé en dehors de sa position habituelle), qui appuie sur le nerf sciatique.

À la suite de plusieurs épisodes de sciatique, une hernie discale lombaire peut présenter un risque de poliomyélite d’un membre inférieur et ceci immédiatement ou en quelques heures qui suivent.

La sciatique peut être causée due :

  • à un mouvement brusque,
  • à un coup de froid,
  • à une inflammation des nerfs (sciatique),
  • charge physique dans une position non physiologique – par exemple, lorsqu’une personne soulève une charge en position inclinée en avant et autres.

Traitement de la sciatique – se débarrasser de la douleur

Le choix du traitement de la sciatique aiguë est déterminé selon la présence du prolapsus du noyau du disque. Si c’est le cas, une neurochirurgie est nécessaire.

Si le noyau du disque n’est pas saillant, un traitement conservateur peut être généralement utilisé.

Pour réduire les douleurs aiguës, il est possible de procéder à l’anesthésie locale au Mésocaïne,

Des anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent être administrés. Des relaxants musculaires sont utilisés pour détendre les muscles autour de la zone affectée. Le repos au lit est généralement nécessaire.

  • Lumbago – tour de reins, douleur brutale dans la région lombaire de la colonne vertébrale liée à des spasmes.
  • Syndrome lombosciatique – prolapsus du disque intervertébral dans la région de la colonne lombaire.
  • Mésocaïne – anesthésiant et antiarythmique local.
  • Myorelaxants – médicaments réduisant la tension musculaire.
  • Antirhumatismal non stéroïdiens – médicament non stéroïdien agissant contre les douleurs, l’inflammation et la fièvre.

La physiothérapie (électrothérapie, ultrasons, laser, diathermie, magnétothérapie, etc.) est utilisée pour obtenir un effet plus significatif de réduction de la douleur et pour la relaxation musculaire. Ceci conduit à la restauration de la circulation et à l’élimination de l’œdème réduisant ainsi la pression sur la racine nerveuse et par conséquent la douleur.

En cas de douleur légère qui ne limite pas les mouvements, il est conseillé de faire des exercices d’étirement simples, de préférence selon les instructions d’un kinésithérapeute expérimenté.

L’activité physique, les exercices, une bonne posture et un matelas de qualité constituent la base de la prévention.

La magnétothérapie pulsée à basse fréquence Biomag occupe une place importante sur le plan de traitement complexe par physiothérapie de certaines manifestations de la sciatique et agit parfaitement sur les problèmes dont souffrent le plus la plupart des patients. Le patient ainsi bénéficie des effets analgésiques, myorelaxants, antiœdémateux et cicatrisants tout en renforçant la régénération.  Le traitement détend les spasmes musculaires, soulage la douleur, réduit l’œdème et les symptômes inflammatoires, améliore l’état métabolique des tissus, stimule la cicatrisation et apporte un soulagement général.

La possibilité d’utilisation à domicile constitue un avantage incontestable de ce type traitement qui permet au patient de poursuivre une rééducation intensive chez soi, sans devoir se rendre dans un établissement médical.

Il est également possible de commencer le traitement rapidement dès les premiers symptômes de la maladie et de le poursuivre pour prolonger les effets bénéfiques en le pratiquant quotidiennement et à long terme.