Le traitement à l’aimant était déjà connu il y plusieurs siècles. Le propre nom de magnet (aimant) découle de la ville grecque de Magnézia, où une roche magnétique – oxyde ferro-ferrique était extraite à l’état brut. Il existe des légendes non attestées selon lesquelles les Chinois connaissaient et utilisaient l’aimant déjà 4500 ans avant Jésus-Christ.

La poudre d’aimant a été utilisée dans l’histoire à des fins curatives, par ex. était administrée sous forme de tablettes par la bouche, sous forme de clystère, de cataplasmes, était rajoutée aux boissons de « jeunesse éternelle », etc. Les cataplasmes avec poudre magnétique était très efficaces pour la cicatrisation des blessures ou les états post-traumatiques, tout comme pour les douleurs dans les articulations ou la colonne vertébrale et les oedèmes des articulations après contusion.

Dans l’histoire est également connu le fait que les anciens empereurs romains (par ex. Claude) soignaient déjà la goutte avec des bains remplis de « poissons électriques ». Nous savons déjà aujourd’hui que ce poisson de mer était la raie qui, lors du toucher, donnait des charges électriques et créait un champ électromagnétique.

Faraday

C’est dans les années 1649 –1655 que furent produits dans les forges suisses et allemandes les premiers aimants permanents artificiels en acier carbone. Les premiers aimants curatifs et électroaimants furent créés dans les années 1826-1928 par l’Anglais W. Sturgeon et l’Américain J. Henry. Faraday, Maxwell et Herz continuèrent leur travail.

Les bases scientifiques de la magnétothérapie ne furent posées qu’à la fin du 19ème et au début du 20ème siècle en liaison étroite avec le développement de la physique, de la chimie et de l’électrophysiologie. Le physicien anglais J.C. Maxwell, qui découvrit les propriétés de base du champ électromagnétique et généralisa en 1864 les connaissances sur les manifestations électriques et magnétiques sous la forme des équations de Maxwell, fut à l’origine de la naissance de la théorie du champ électromagnétique.

Chez nous furent à la tête de la renaissance de la magnétothérapie Grüner, dans les années 70 et 80 Jeřábek, qui traita les résultats pratiques pour toute une série de maladies, de même que Chvojka, qui consacra ses efforts initiaux au traitement magnétothérapeutique des fractures se cicatrisant mal.

Les magnétothérapeutes professionnels

Au Japon et aux USA, les patients ont la possibilité d’une consultation avec des magnétothérapeutes professionnels qui proposent un régime curatif complet, y compris les bons compléments alimentaires et exercices corporels. Le fait que la magnétothérapie, qui fait apparaître le taux statistique le plus élevé de réussite, les coûts les plus bas et les risques possibles les moins élevés, soit toujours hors du domaine du courant principal, mais reste une méthode de dernier recours, souvent employée que lorsque les autres méthodes « traditionnelles » ont totalement échoué, est un paradoxe de notre époque.

Les spécialistes cliniques reconnaissent aujourd’hui plus que jamais l’importance de la prévention des maladies au niveau général et au stade subclinique des maladies concrètes. Le conseil spécialisé des médecins dans le domaine des accessoires magnétiques peut être pour de nombreuses personnes avec des problèmes subcliniques dans le domaine des maladies nerveuses, des maladies de l’appareil locomoteur, de la peau et d’autre organes, une aide inestimable.

Pourtant, ces dernières années, il y a eu un accroissement au niveau mondial de l’intérêt porté à cette méthode et une extension massive de la magnétothérapie. Quantité d’appareils curatifs et équipements sont nés. Selon des sources américaines, 1050 millions de dollars ont été dépensés en 1996 pour l’achat d’accessoires médicaux magnétiques et déjà plus de 3 milliards de dollars ont été dépensés en 1999.  A l’heure actuelle, plus de 200 000 travailleurs dans le domaine scientifiques travaillent à la recherche sur le magnétisme dans le monde.

La description des lois naturelles du champ magnétique est indissociablement liée à la description de la réalité plus générale de la nature, dite champ électromagnétique. L’électroaimant le plus simple est, au juste, un conducteur long direct – un fil par lequel s’écoule le courant électrique.

La taille du champ magnétique est déterminée par l’intensité du champ magnétique (H) – est directement proportionnelle au courant s’écoulant et indirectement proportionnelle à la distance du conducteur – dont l’unité est A/m, ou par la densité des lignes de force magnétiques, l’induction magnétique (B) – est donnée par la force qui provoque le champ magnétique sur le conducteur. Ses unités sont Gauss (G) et plus récemment Tesla (T). Dans le même temps 1 T = 10 000 G. Dans la pratique est utilisée l’unité mT (l mT = 10 G).

Sur l’histoire de la magnétothérapie – Vos questions

Les informations sur la magnétothérapie ont retenu votre attention? Vous voulez savoir comment la magnétothérapie peut vous aider pour vos problèmes? Contactez-nous. Nos conseillers spécialisés seront heureux de répondre à vos questions.