Hernie discale, compressions des nerfs et syndromes radiculaires - Description et l’entretien

Ressentez-vous des douleurs de dos ? Est-ce que la douleur se propage dans les membres ? Dans ce cas, vous pouvez être atteint d’une hernie discale et sa pression sur la racine nerveuse ainsi que d’autres modifications dégénératives de la colonne vertébrale peuvent provoquer le syndrome racinaire.

Avertissement :Ne vous basez pas sur cet article ou tout autre article sur Internet pour établir un diagnostic. Seul un médecin peut poser un diagnostic. Ne retardez pas une visite chez le médecin et prenez votre santé en charge à temps.

Cherchez-vous une solution pour vos douleurs, œdèmes et inflammations ?
Maintenant, une application gratuite 3D magnétothérapie Biomag.
Faire un essai
Hernie discale, compressions des nerfs et syndromes radiculaires - Description et l’entretien
Photo : Hernie discale, compressions des nerfs et syndromes radiculaires

Description de la hernie discale, de la compression nerveuse, du syndrome radiculaire et causes de leurs apparitions

Une hernie discale apparaît à la suite de la libération de sa partie interne dans le canal rachidien à travers d’une fissure au niveau de sa périphérie. Cette partie libérée irrite ou compresse un nerf.

Lorsqu’un disque est sorti de sa capsule, il appuie sur une racine nerveuse et peut causer de très fortes douleurs de dos. La douleur peut être accompagnée de picotements et augmente lorsque le patient tousse, effectue certains mouvements ou reste en position assise pendant un temps prolongé.

Les syndromes radiculaires apparaissent sous la pression du disque déplacé ou des ostéophytes (excroissances osseuses) et bien en raison d’autres modifications dégénératives de la colonne vertébrale qui appuient sur la racine nerveuse.

L’endroit compressé détermine le sens de la propagation de la douleur et un certain nombre de syndromes algiques vertébrogènes se développe. Autrement dit, un ensemble de symptômes dominé par le mal de dos :

  • cervicalgie aiguë ou torticolis,
  • douleurs cervicales chroniques,
  • Syndrome craniocervical : anomalie du rachis cervical avec irradiation de la douleur vers la région de la tête,
  • syndrome cervico-vestibulaire : blocage de la colonne cervicale provoquant des étourdissements,
  • syndrome cervico-brachial : douleur du membre supérieur partant depuis la partie inférieure de la colonne cervicale,
  • syndromes radiculaires avec manifestations au niveau des membres supérieurs,
  • douleurs du rachis thoracique,
  • lumbago, connu aussi comme « mal de dos » ou « tour de rein »,
  • douleurs chroniques au niveau des vertèbres lombaires et sacrales,
  • syndromes radiculaires avec manifestations au niveau des membres inférieurs.

La principale cause de la hernie discale est l’usure progressive, la faiblesse et la charge à laquelle la colonne vertébrale est exposée tout au long de la vie.

Les éléments suivants peuvent également contribuer au développement de la hernie discale :

  • activité physique insuffisante,
  • charge physique disproportionnée de la colonne vertébrale pendant le travail,
  • sports excessifs et inappropriés.

Traitement de la hernie discale, de la compression nerveuse, du syndrome radiculaire – se débarrasser de la douleur

Le médecin choisit les méthodes de traitement spécifiques en fonction des difficultés manifestées et de la cause découverte de la douleur.

Au stade aigu de la maladie, le repos au lit est préconisé, la douleur est contrôlée par des analgésiques et des relaxants musculaires sont prescrits pour détendre les muscles autour de la zone du rachis affectée.

Il est également possible d’avoir recours à des infiltrations et l’administration des corticostéroïdes. La partie affectée de la colonne vertébrale est fixée pendant une courte période, par exemple à l’aide d’une minerve ou une ceinture lombaire.

  • Dysbalance musculaire – charge non uniforme de groupes de muscles.
  • Syndrome cervico-crânien – trouble de la colonne cervicale avec diffusion de la douleur dans la région de la tête.
  • Syndrome cervico-brachial – il s’agit de douleurs d’un membre supérieur, puisant leur origine dans la partie basse de la colonne cervicale.
  • Syndrome cervico-vestibulaire – c’est un état dans lequel la colonne cervicale bloquée entraîne des vertiges.

La physiothérapie (électrothérapie, ultrasons, laser, diathermie, magnétothérapie, etc.) est utilisée pour obtenir un effet plus significatif de réduction de la douleur et pour la relaxation musculaire. Ceci conduit à la restauration de la circulation et à l’élimination de l’œdème réduisant ainsi la pression sur la racine nerveuse et par conséquent la douleur.

Une fois l’état aigu soigné, une physiothérapie successive est immédiatement commencée pour corriger le déséquilibre musculaire (charge inégale des groupes musculaires). Les états sévères persistants sur lesquels le traitement conservateur précédent n’a pas agi de façon souhaitée sont traités par chirurgie.

La magnétothérapie pulsée à basse fréquence occupe une place importante sur le plan de traitement par physiothérapie de certaines manifestations de la hernie discale et agit parfaitement sur les problèmes dont souffrent le plus la plupart des patients. Le patient ainsi bénéficie des effets analgésiques, relaxants pour les muscles et des effets cicatrisants tout en renforçant la régénération et la réduction des effets inflammatoires.  Le traitement détend les spasmes musculaires, soulage la douleur, réduit l’œdème et les symptômes inflammatoires, améliore l’état métabolique des tissus, stimule la cicatrisation et apporte un soulagement général.

La possibilité d’utilisation à domicile constitue un avantage incontestable de ce type traitement qui permet au patient de poursuivre une rééducation intensive chez soi, sans devoir se rendre dans un établissement médical.

Il est également possible de commencer le traitement rapidement dès les premiers symptômes de la maladie et de le poursuivre pour prolonger les effets bénéfiques en le pratiquant quotidiennement et à long terme.